Michaël Fabre : L'EN, un groupe qui a envie de marquer l’histoire

Publié le par Hassan Hamma

Le poste de gardien n’est peut être pas indiscutable en EN, même si l’expérience de Gaouaoui est actuellement la seule garantie que les Verts possèdent. L’idée d’instaurer une concurrence rude et saine a germé dans la réflexion du staff technique, c’est dans cette optique qu’Hassan Belhadji a supervisé Michaël Fabre lors de la défaite de Clermont face à Brest (0-2). Interview de l’intéressé avant, peut être, une sélection avec les Fennecs. Michael Fabre bonsoir, pour commencer une présentation s’impose ? Bonsoir, je suis gardien de foot à Clermont Ferrand (NDLR 16e de Ligue 2), d’origine algérienne et j’espère faire partie des Verts prochainement. Pouvez-vous nous raconter un peu votre parcours footballistique ? J’ai été formé à Nantes de 13 à 16 ans, puis je suis parti en Italie, pendant deux ans et demie au FC Bologne puis 6 mois à la Fiorentina. Ensuite je suis revenu en France à l’âge de 19 ans et j’ai joué deux ans à Sedan, actuellement j’entame ma 4e année à Clermont Ferrand. Justement pouvons-nous revenir à vos origines, certaines personnes sont étonnées qu’un Michael soit algérien ? Pas de soucis, ma mère s’appelle Fabre Véronique et mon père Mohamed Belkacem, dans leur jeunesse ils ont eu quelques soucis et ne se sont pas mariés (les familles respectives pas forcément d'accord), mon frère avait déjà pris le nom de ma mère j’ai fait de même, c’est tout. Votre père est originaire de quelle ville en Algérie ? Mon père est originaire d’Oran, il est arrivé en France à l’âge de 5 ans avec ma grand-mère pour s’installer à Brignoles dans le Var. Mes parents y sont toujours. Vous avez été supervisé récemment par un membre du staff technique, espérez-vous être de la partie pour le match contre l’Irlande ? Oui, je l’espère. Aujourd’hui, il y’a des gens en place dont un entraîneur, c’est à lui de voir si je peux apporter un plus à la sélection. Vous avez eu des contacts ? J’ai vu l’entraîneur des gardiens, on s’est parlé après le match de Brest, on a parlé de tout et de rien, il m’a demandé de bien travailler jusqu’à la fin de saison pour espérer intégrer l’EN. Avez-vous suivi les matchs de l’EN ? Oui bien sûr, le dernier récemment contre la Serbie et toute l’épopée de la qualification. J’ai beaucoup d’amis qui y jouent, c’est important pour moi de les suivre. Qui sont ces amis ? Je connais très bien Mourad Meghni avec qui j’ai joué en équipe de France pendant cinq années et à Bologne pendant 1 an et demi, après il y’a Hassan Yebda, connu également en équipe de France (équipe championne du monde des moins de 17 ans en 2001 à Trinité et Tobago), Nadir Belhadj avec qui j’ai joué deux ans à Sedan et Yazid Mansouri. Votre sentiment sur le dernier match perdu face à la Serbie ? Ce dernier match laisse un petit goût d’inachevé avant le Mondial, c’est un score lourd 3-0 à domicile mais il faut remettre ce match dans son contexte, pas évident à jouer, avec une forte attente des supporters à Alger et pas mal d’absents, ça reste un match amical qui permet de tirer des enseignements. Mais bon, on ne va pas tout jeter à la poubelle car l’Algérie a perdu 3 à 0. Vos joueurs préférés au sein de ce groupe ? J’ai un faible pour mes collègues que j’ai cité tout à l’heure, bien entendu, après, cette sélection renferme de très bons joueurs à l’image de Yahia, ou de Ziani. Mais les échos que j’en ai eu, c’est surtout l’ambiance et l’état d’esprit d’un groupe qui a envie de marquer l’histoire. Vous suivez le championnat algérien ? Un tout petit peu, étant originaire d’Oran, je suis particulièrement les clubs de l’Oranie, mais je n’ai pas de préférence pour une équipe précise. Des contacts avec d’autres clubs pour la fin de saison ? En ce moment je me concentre sur Clermont, on a un peu moins de réussite actuellement, on est pas sauvé, on doit redresser la barre. Je me dois d’être bon pour mon club et pour espérer l’EN. Un dernier mot Je serais très fier et honoré d’être appelé avec la sélection. Maintenant, je vais faire de mon mieux avec mon club et si cela arrivait, je donnerais mon maximum pour essayer d’être le plus performant possible, comme tous les joueurs de l’EN, pour faire de grandes choses avec eux.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article